Société vaudoise de généalogie

 

Base Data

Id. NameSociété vaudoise de généalogie
 

Provenance Infos

Identification area

Type d'entité:Collectivité
Forme(s) autorisée(s) du nom:Société vaudoise de généalogie

Zone de la description

Histoire:En Pays de Vaud, les recherches généalogiques menées à grande échelle sont longtemps restées manuscrites et n'ont par conséquent connu qu'une diffusion limitée, étant conservées dans le giron familial, même si leur accès était ouvert aux personnes intéressées. Il faut mentionner tout particulièrement le pasteur Samuel Olivier (1675-1730), de Saint-Cierges, dont les travaux, poursuivis par son petit-fils le pasteur Siméon Olivier (1748-1845), sont restés dans la famille jusqu'à la fin du XIXe siècle pour une part et dans le courant du XXe pour une autre part, ainsi que le bibliothécaire Charles-Philippe Du Mont (1803-1893), dont les travaux et les collections de manuscrits ont été conservés à Genève par son fils Alfred Du Mont (1828-1894), puis par le neveu de ce dernier, Charles Du Mont (1880-1952), tous deux peintres. C'est pour éviter que la famille ne finisse par vendre hors du canton les quatre volumes des généalogies Olivier que le banquier Charles-Auguste Bugnion (1843-1922) lança une souscription pour leur achat en 1892 et constitua en décembre une association des co-propriétaires des Manuscrits Olivier, ces derniers étant conservés chez lui au Grand Chêne à Lausanne.
A Genève par contre, la famille Galiffe, sur trois générations, s'était attachée à la publication des "Notices généalogiques" en 7 volumes de 1829 à 1895, avec des rééditions complétées des tomes 2 et 4 en 1892 et 1908, publiées dès 1857 par Jullien. Cet éditeur se lança à son tour dans un projet ambitieux, la publication du "Recueil généalogique suisse", qui se limita à la première série, "Genève", publiés de 1902 à 1918 avec pour auteurs principaux le notaire Albert Choisy (1867-1957) et l'archiviste d'Etat Louis Dufour-Vernes (1839-1909). La seconde série aurait dû être vaudoise, et c'est dans ce but que le député vaudois Henri de Mandrot (1861-1920) fut approché. Sur l'initiative du professeur François-Alphonse Forel (1841-1912), ce dernier présenta un conférence le 20 novembre 1907 à l'Hôtel de ville de Lausanne, à l'issue de laquelle fut constitué le comité provisoire d'une Société vaudoise de généalogie ayant pour but la publication d'une série de notices généalogiques sur les familles notables du canton de Vaud, composé de Charles-Auguste Bugnion, Albert Choisy (de Genève), Théodore Cornaz, François-Alphonse Forel, le professeur Paul Maillefer, Berthold van Muyden, Emile du Plessis et du président, Henri de Mandrot. Au cours de 14 séances entre décembre 1907 et décembre 1909, le comité provisoire fixa les objectifs de la future Société, notamment en adoptant un projet soumis par Forel sur la présentation des notices de famille, en passant un contrat avec l'éditeur Bridel pour les publications et en préparant un projet de statuts (adoptés en 1911).
La Société vaudoise de généalogie vit le jour à la première assemblée générale tenue le 28 janvier 1910 à la salle Tissot du Palais de Rumine à Lausanne; son premier président fut Henri de Mandrot jusqu'à sa mort en 1920.Sous sa houlette, la Société fit l'acquisition en 1910 des collections héraldiques et généalogiques de Charles-Philippe Dumont et reçut les trois volumes de généalogies Olivier de Charles-Auguste Bugnion en 1911. La Société, inscrite au Registre du commerce en 1911, commença la publication des "Recueils de généalogies vaudoises" en 1912. Ses collections, d'abord conservées aux domiciles de membres de son comité, furent déposées en 1916 dans les combles de la nouvelle Ecoles de commerce avant de prendre place aux Archives cantonales en 1919. Le second président, l'ingénieur Fernand Tavel (1857-1923), poursuivit l'oeuvre de son prédécesseur, mais il mourut déjà en 1923 alors que le dernier fascicule du premier tome des Recueils de généalogies vaudoises était sous presse.
Le président suivant, Frédéric-Théodore Dubois (1876-1945), bibliothécaire cantonal et rédacteur des Archives héraldiques suisses, conserva le rythme de croisière de la Société, non sans quelques difficultés, entre autres le nombre trop bas de membres (inférieur à la centaine) peinant à financer le coût des publications. Tout en poursuivant l'édition des Recueils de généalogie, il voulut élargir la palette de celles-ci en publiant une collection de mélanges en 1927, mais cette dernière se limita au seul premier numéro. La Société procéda à la révision de ses statuts en 1930 et requit en 1932 sa radiation du Registre du commerce, cette inscription n'étant plus nécessaire pour l'obtention de la personnalité civile depuis l'entrée en vigueur du Code civil suisse en 1912. Frédéric-Théodore Dubois s'éteignit en janvier 1945, alors que le fascicule 3 du troisième tome des Recueils de généalogie était en chantier.
Dès lors, la Société périclita, faute de relève. Dubois ne semble pas avoir eu de successeur au poste de président : le négociant Marcel Francillon (1900-1950) est certes le répondant de la Société dès 1945, mais sans en porter le titre, et il meurt prématurément en 1950. Les dossiers du présidentDubois avaient bien été transmis à Jacques Lamunière (1890-1952), qui se chargea de l'achèvement en 1950 de la publication des deux derniers fascicules des Recueils, mais il était très pris par ses activités professionnelles et la présidence de la Société suisse d'héraldique, et il mourut en 1952. La Société n'avait plus la force de réagir : sa dernière publication a été un tiré à part d'un fascicule de la Revue historique vaudoise de 1951 consacré à des familles vaudoises. Pendant quelques années, le silence se fait sur la Société (absence d'archives internes de 1935 à 1967), dont le répondant de 1955 à 1958 est le directeur des Archives cantonales, Louis Junod (1906-1985) - sans doute à titre de dépositaire des fonds.
C'est en 1967 que la Société, qui n'a alors plus que 17 membres, tente de renaître, avec Adolphe Decollogny (1886-1972) comme président ad intérim : l'assemblée générale décide de se maintenir et de recruter des nouveaux membres, ce qui fut fait. En 1968, un nouveaucomité entre en fonction avec Jean-Pierre Clavel (1922-1994), président, Maurice Meylan, secrétaire, et Maurice Corbaz (1908-1972), trésorier. Les activités reprennent, avec un projet de publication (non abouti en 1971) et la tenue d'assemblées générales jusqu'en 1971. Mais l'élan retombe, brisé en 1972 avec le décès du trésorier, les activités politiques du secrétaire et les ennuis de santé du président. Dès lors, la Société ne se manifeste plus que par la distribution aux membres d'un article d'Olivier Dessemontet sur les patronymes en 1972 et l'allocation de divers subsides à des publications ayant un lien avec la généalogie. Faute de relève et de sang neuf, la Société prend la décision de se dissoudre dans sa dernière assemblée générale du 20 février 1980, avec la donation de sa bibliothèque et de ses archives aux Archives cantonales en 1983 et le transfert de ses fonds à la Société vaudoise d'histoire et d'archéologie le 2 février 1984, "à condition d'affecter cette somme au maintiende l'intérêt de la généalogie dans notre canton". Le Cercle vaudois de généalogie prendra le relais et assumera la gestion de son fonds. Edition que la Société vaudoise d'histoire et d'archéologie lui a remis après sa création en 1987.

Chronologie
- 1892 : achat (7 octobre, not. J. Métraux) des manuscrits Olivier et création de la société des co-propriétaires; 4 volumes logés chez Ch.-A. Bugnion.
- 1907 novembre 20, Hôtel de Ville de Lausanne : suite à une conférence convoquée par Henri de Mandrot sur l'initiative de F.-A. Forel, constitution du comité provisoire de la Société vaudoise de généalogie; but : publication d'une série de notices généalogiques sur le familles notables du canton de Vaud. - Comités : décembre 1907, 4 en 1908 et 9 en 1909.
- 1909 avril : accord passé avec MM. Georges Bridel & Cie
- 1910 janvier 28 : 1ère AG salle Tissot, Palais de Rumine; fondation de la SVG; président : Henri de Mandrot; secrétaire : Charles-Abel Piguet; trésorier : Théodore Cornaz.
-1910 fin juin : publication du catalogue Du Mont
- 1910 juillet 9 : promesse d'achat signée avec Charles Du Mont, peintre à Genève, pour la collection de documents de son grand-père, de compte à demi avec l'Etat de Vaud, pour 15'000 francs; souscription lancée pour les 7'500 fr. - Documents provisoirement logés au château de La Sarraz, au donjon, avec les archives Gingins et SVG, en attendant un local officiel
- 1911 février 17 : 2e AG salle Tissot, Palais de Rumine. - Rapport sur les archives SVG et la collection Du Mont. - Statuts adoptés.
- 1911 : cession à la SVG des manuscrits Olivier par la société propriétaire, suggérée par une sociétaire, également co-propriétaire-souscripteur, avec consentement du comité nommé en 1892; en attendant le transfert dans le local qui sera proposé par le DIPC, les manuscrits resteront chez Ch.-A. Bugnion où ils ont été déposés en 1892
- 1911 : 430 moulages, Struve, etc.; achat 34 documents concernant la famille d'Aubonne; coll. sigillographiqueDuMont au Médailler cantonal; inscription au RC
- 1912 janvier 21 : 3e AG salle Tissot, Palais de Rumine
- 1913 : publication du catalogue de la SVG dans les Archives héraldiques suisses. - Participation à l'Exposition de Gand par l'intermédiaire et les soins de l'Office international de généalogie et d'héraldique. - Suite du moulage des sceaux; subside de 100 fr. à Hérald Jomini pour son voyage à Turin. - Demandes de l'Utah.
- 1914 février 19 : 5e AG salle Tissot, Palais de Rumine
- 1915 : AG renvoyée.
- 1915 : Suite à un contrat passé entre le DIPC, la SHSR, la SVHA et la SVG, mise à disposition gratuite d'un local dans les combles de la nouvelle Ecole de commerce (inaugurée le 17 avril 1915) pour l'installation et la consultation des bibliothèques et des archives des 3 sociétés - local déjà occupé par la bibliothèque de la SHSR; ce qui implique le choix d'un secrétaire-bibliothécaire et l'établissement d'un règlement de consultation si acceptation. - Relecture des notices généalogiques par le juge fédéral Favey, celle des Crinsoz par Campiche.
- 1915 : contrat : rien dans rapport annuel DIPC 1915 et 1916; cf. K XIII 252 A 1915/16 (cf. 322/a, b, c) et 252 GG 1915/16 (cf. 322/b, c, lettre GG)
- 1916 février 10 : 6e AG salle Tissot, Palais de Rumine : acceptation du déménagement et du choix d'un bibliothécaire.
- 1916 : acquisition de mobilier, don d'une table de consultation par W. de Charrière de Sévery; ouvrages reliés placés sur les rayonnages de la SHSR en attendant l'établissement d'une bibliothèque sur mesure; choix d'un bibliothécaire en la personne d'Ernest Cornaz, secrétaire et bibliothécaire de la SHSR; registres Olivier toujours chez Bugnion, Grand Chêne, à Lausanne, en attendant l'achèvement complet de l'installation des archives à l'Ecole de Commerce. Dons.
- 1917 mars 15 : 7e AG salle Tissot, Palais de Rumine : lettre du chef de bureau du Service cantonal des assurances du 29 janvier 1917 : par l'art. 52 de la loi du 17 janvier 1905 sontexclusde l'assurance cantonale les manuscrits et archives. - Dispersion des archives Dumont officieusement non admise en haut lieu; empreintes de sceau soit chez Th. Cornaz, La Rasude, Lausanne, soit au château de La Sarraz.
- 1918 février 14 : AG salle Tissot, Palais de Rumine : Ernest Cornaz demande d'être déchargé de sa fonction de bibliothécaire; rétribution à accorder à ce poste; inscription de la SVG demandée au service du compte de chèque postal; démission du Dr Ch.-P. A. Piguet comme secrétaire, remplacé par F. Tavel, qui assure l'intérim depuis près de deux ans
- 1919 janvier 22 : convention de dépôt aux ACV de la bibliothèque et des archives de la SVG
- 1919 février 27 : AG salle Tissot, Palais de Rumine
- 1920 juillet 21 : décès de Henri de Mandrot, premier président
- 1923 février 15 : décès de Fernand Tavel, second président, né en 1857, ingénieur en France, héraldiste (RGV, DHBS).
- 1927 : Mélanges SVG
- 1930 janvier 18 : AG à Vevey; révision des statuts.
- 1932:inscription au RC radiée
- 1945 janvier 10 : décès de Frédéric-Théodore Dubois, troisième président
- 1945-1954 : Marcel Francillon, répondant de la SVG (comme président ad intérim ?)
- 1950 avril 11 : Décès de Marcel Francillon, ancien négociant, né le 20 août 1900
- 1952 juin 21 : décès de Jacques Lamunière
- 1953 juin 25 : décès de F.-R. Campiche
- 1955-1958 : Louis Junod, répondant de la SVG
- 1964-1967 : cotisations non encaissées
- 1967 juillet 6/20 : AG (Buffet de la Gare, salon 3); maintien décidé, avec intensification de la propagande pour le recrutement de nouveaux membres; cotisations non encaissées pour les exercices 1965 et 1966 (17 membres)...
- 1968 avril 4 : AG aux ACV
- 1970 octobre 22 : AG aux ACV
- 1970 octobre 23 : subside à BHV pour J. Burdet, La musique au Pays de Vaud, t. 2 (400.-)
- 1971 : projet de publication sur les familles COSTABLOZ, SEIGNEUX, VALIER et CAILLAT d'Olivier Dessemontet (textes en P SVG, G 253 bis)
- 1971 : Brochure "Notes sur lesorigines de la famille de Seigneux" par Olivier Dessemontet
- 1971 : Suggestion Clavel : SVG, section de la SSEG ? - correspondance sans suite 1971/72
- 1971 septembre 29 : dernière AG
- 1972 janvier 29 : décès aux Diablerets de Maurice Corbaz dans sa 64e année (donc né en 1908), dernier trésorier (quoique non membre) de la SVG; domicilié à Pully, il a aussi été trésorier-comptable de la SAV pendant plus de 40 ans (FAL 31.01.1972, p. 21).
- 1972 février 4 : lettre de Maurice Meylan évoquant le décès récent de Maurice Corbaz (fondé de pouvoir à l'UBS, qui travaille à Lutry depuis 1970), trésorier - il le remplacera à titre intérimaire jusqu'à la fin.
- 1972 février : art. Dessemontet, "Nos patronymes sont-ils moribonds ?", dans Revue de l'état civil, distribué aux membres
- 1975; J.-L. Bonzon : Les Bonzon de Vevey, soutien par subside (3000.-), contre 36 exemplaires distribués aux membres
- 1980 février 20 : AG
- 1980 mai / 1981 juillet 31 : subside à J.-C. Biaudet, CorrespondancedeF.-C. de La Harpe, vol. 1 (2000.-)
- 1982 décembre / 1983 avril 14 : subside à F. Jéquier, Lecoultre (généalogies) - (1000.-)
- 1983 août 30 : convention de donation des deux collections héraldique et généalogique de la SVG avec l'Etat de Vaud
- 1984 février 2 : transfert des fonds à la SVHA "à condition d'affecter cette somme au maintien de l'intérêt de la généalogie dans notre canton".

Recueils de généalogies vaudoises

Tome 1 :
- fasc. 1 : 1912 : de Blonay (Godefroy de Blonay), avec 1 tableau; Aubert, du Chenit (Emile Aubert-Schuchardt, mis au point par Charles-Abel Piguet); Bégoz ou Bègue (Henri de Mandrot); Bermont, d'Assens (Auguste Vuilleumier); Doges (Henri de Mandrot), avec 2 tableaux; Forel, branche de Morges (François-Alphonse Forel), avec 2 tableaux; Monnard (François-Alphonse Forel); Rod (Henri de Mandrot); de Seigneux (Henri de Mandrot et Aloïs de Seigneux), avec 4 tableaux
- fasc. 2 : 1914 : de Bons (Henri de Mandrot); Polier (Henri de Mandrot), avec3 tableaux; Thélin (Auguste Vuilleumier); Treytorrens (Auguste Vuilleumier et Maxime Reymond), avec 1 tableau; Vuilleumier (Auguste Vuilleumier), avec 1 tableau
- fasc. 3 : 1917 : Burnand (Paul et Auguste Burnand), avec 2 tableaux; Cérésole (Alfred Cérésole); Chavannes (Henri de Mandrot); Crinsoz et Crinsoz de Cottens (Maxime Reymond et Henri de Mandrot), avec 3 tableaux; Dutoit (Auguste Vuilleumier), avec 2 tableaux; Tavel, branche des avoyer de Payerne (Fernand Tavel), avec 2 tableaux
- fasc. 4 : 1920 : Charrière, de Charrière et de Charrière de Sévery (William de Charrière de Sévery), avec 3 tableaux; Marcuard, 1ère partie : période payernoise 1543-1803 (Fernand Tavel), avec 3 tableaux; Chuard (Maxime Reymond), avec 1 tableau
- fasc. 5 : 1922 : Marcuard. 2e partie : période bernoise 1745-1918 (Fernand Tavel), avec 1 tableau; Fatio, branche de Vevey et rameau de Genève (d'après Galiffe), avec 2 tableaux; Bridel (Georges-Antoine Bridel); errata et addenda
- fasc. 6 : 1923 : répertoiredesnoms defamille cités (Hérald Jomini)

Tome 2 :
- fasc. 1 : 1926 : Mestral (Victor de Mestral), avec 2 tableaux; Bugnion, de Lausanne (Georges-Antoine Bridel et Maxime Reymond), avec 1 tableau
- fasc. 2 : 1927 : Gingins (Maxime Reymond), avec 2 tableaux et une liste des alliances de la famille de Gingins
- fasc. 3 : 1932 : Roguin et de Roguin ([Emmanuel de Roguin]), avec 1 tableau; de Portes ([Jean de Loriol]); Paschoud, rameau des seigneurs de Daillens (Emile Piguet), avec 1 tableau; de Quervain, de Vevey; de Molin, de Grandson et Lausanne ([Franz Raoul Campiche]); Exchaquet, de Pompaples et Aubonne ([Franz Raoul Campiche]); Olivier, de La Sarraz et Eysins (Dr Jean Olivier), avec 5 tableaux
- fasc. 4 : 1935 : Viret, d'Orbe (fragment) (Franz Raoul Campiche); Vinet de Crassier (Emile Piguet), avec 1 tableau; de l'origine de la famille de Goumoens (Maxime Reymond) + répertoire des noms de famille cités

Tome 3 :
- fasc. 1 : 1939 : de Pesmes (Sven Stelling-Michaud); Quisard (FranzRaoulCampiche); de Mandrot, de Morges (Société vaudoise de généalogie); Amiel, de Coinsins (Franz Raoul Campiche)
- fasc. 2 : 1940 : Curchod, de Dommartin (Jean-Pierre Curchod); Decollogny, d'Apples et Réverolle (Adolphe Decollogny), avec 1 tableau; de Saussure, de Lausanne et Genève (Franz Raoul Campiche)
- fasc. 3 : 1946 : Bauty, d'Aigle (Emile Piguet); Constant, Constant de Rebecque (Samuel Gex); de Joffrey; Masset, d'Yverdon (Hélène Tardent-Masset)
- fasc. 4 : 1950 : du Plessis-Gouret (Paul-Louis Pelet); de Tavel, de Vevey (Albert de Tavel); + index des noms de famille cités

Mélanges publiés par la Société vaudoise de généalogie :
Georges-Antoine Bridel, "Les panneaux armoriés de l'Hôtel de ville de Lausanne", Bâle, E. Birkhäuser, 1927, 23 p. ("Mélanges publiés par la Société vaudoise de généalogie", N° 1). Tiré à part de: "Archives héraldiques suisses" 41, 1927, pp. 49-55, 130-144.

Autres publications de la Société vaudoise de généalogie :
- Henri de Mandrot,"Cataloguedes collections héraldiques et généalogiques de la Société vaudoise de généalogie", [S.l.] : [s.n.], 1913, 8 p. Tiré à part de: "Archives héraldiques suisses" 27, 1913, fasc. 2, pp. 62-67.
- "Notes sur quelques familles vaudoises", Lausanne, Société vaudoise de généalogie, 1951, pp. 113-163. Tiré à part de: "Revue historique vaudoise" 59, 1951).

Rapports annuels de la Société vaudoise de généalogie :
- "Rapports du Comité présentés aux assemblées générales de 1910, 1911 et 1912, Communication sur les archives et sur l'achat de la Collection DuMont, avec liste des souscripteurs; Liste des membres de la Société", [S.l.] : [s.n.] (Lausanne : Imprimeries réunies), 1913, 39 p.
- "Rapports du Comité présentés aux assemblées générales de 1914, 1915 et 1916; "Liste des membres de la Société", [S.l.] : [s.n.] (Lausanne : Imprimeries réunies), 1917, 31 p.
- "Rapports du Comité présentés aux assemblées générales de 1918 et 1919; Liste des membres de la Société", [S.l.] : [s.n.](Lausanne: Imprimeries réunies), 1919, 23 p.


Présidents
- 1907/1910-1920 : Henri de Mandrot
- 1920-1923 : Fernand Tavel
- 1923-1945 : Frédéric-Théodore Dubois

- [1945-1950 : Marcel Francillon, répondant]
- [1950-1952 : Jacques Lamunière ?]
- [1952-1957 : Louis Junod, Archives cantonales, répondant]

- 1966-1968 : Adolphe Decollogny, a.i.
- 1968-1980/1984 : Jean-Pierre Clavel

Internal statements

Identification code:[01889]

Relations avec des ressources archivistiques

Identification et intitulé de la ressource associé:P Société vaudoise de généalogie